microcosmos

le petit peuple de mon jardin sauvage

22 mai 2009

... La blanche Ophélia flottait comme un grand lys...

.

Sur l'onde calme et noire où dorment les étoiles
    La blanche Ophélia flotte comme un grand lys,
    Flotte très lentement, couchée en ses longs voiles...


J'ai pensé à ces vers de Rimbaud lorsque je l'ai vue, tentant de ses pattes fragiles de nager vers un trop lointain rivage, les ailes étalées sur l'onde comme une grande robe... Belle et mystérieuse créature prise au piège de l'eau.

Elle a saisi la brindille que je lui ai tendue, et je me souviens encore de l'émotion que j'ai eue lorsque je l'ai ramenée à la lumière :

IMG_6078_

J'ai entendu le bruissement léger de sa robe de papier de soie et de crépon qu'elle remettait en ordre, puis elle a lissé ses antennes de plume et m'a regardée.
Nous... nous sommes regardées un long moment.
C'est étrange : lorsque je rencontre une empuse, ce n'est pas un insecte que je vois, mais une créature d'un autre monde, magique, intelligente, une fée, une elfe...

Alors, dans la nuit, je l'ai raccompagnée très loin, dans le territoire des hautes herbes et des folles brindilles qu'elle n'aurait jamais dû quitter.


IMG_6093

En fait, cette splendide créature est un mâle Empusa pennata.

On le reconnait grâce à ses antennes en forme de plumes

.

Posté par microcosmos à 14:08 - Mantes, empuses et phasmes - Commentaires [33] - Permalien [#]

Commentaires

    Prince d'Empusa

    Il est très beau ton Prince !
    Et on sent qu'il y a quelque chose entre vous .... ce regard !

    Posté par yanik, 22 mai 2009 à 17:26
  • etrange animal dont tu s fais de beaux portraits en plus de ton sauvetage
    bonne soirée

    Posté par frederique, 22 mai 2009 à 19:58
  • ((( du grand art ! )))

    c'est époustouflant de beauté et tellement majestueux , un grand bravo à toi pour ces superbes clichés, la première est sublime avec le fond noir !

    Posté par norbert, 22 mai 2009 à 22:35
  • Majesté

    Je m'extasie devant la seconde photo moi. La première est fort réussie aussi, surtout que l'empuse y est d'une stupéfiante netteté qui met en avant sa grâce naturelle. Mais ce qui manque un peu c'est de la profondeur. Elle me donne l'impression qu'elle est perdue dans l'espace sns moyen de se raccrocher à quoi que ce soit. Même pas une étoile ou bien un satellite. Ce que j'aime beaucoup dans la seconde, c'est le mélange des couleurs entre le vert des plantes et celui de la bête qui heureusement pour nous, et à travers les quelques lignes brunes, nous permet de ne pas la confondre avec la nature. J'aime aussi la part d'angoisse qui sourd à travers le noir profond que l'on aperçoit derrière.

    L'histoire de ces photos est quand à elle très joliment contée

    Très beau travail nocturne Anna.

    Et gros bisous

    Lufya !

    Posté par Uni_Vert, 23 mai 2009 à 08:57
  • Superbes photos ! Bonne journée.
    JP

    Posté par jpla, 23 mai 2009 à 10:43
  • Rencontre magique !

    Posté par Annick, 23 mai 2009 à 18:19
  • Un être élégant, à l'air raffiné qui inspire le respect, il y a tant de noblesse dans son allure. Je suis subjuguée par le talent de la photographe.

    Posté par cathounette, 24 mai 2009 à 10:02
  • Impressionnante la première photo!!!C'est une petite bête très élégante!!

    Posté par Céline, 24 mai 2009 à 10:44
  • Beauté, force et présence : voici ce qui caractérise ce prince des insectes.
    A bientôt.

    Posté par delphi64, 24 mai 2009 à 11:58
  • Superbe, c'est vraiment du grand art ! La première est magnifique ... euh, je manque vraiment de vocabulaire sur ce coup ! Bravo pour cette belle photo !

    Cdt,
    Jma

    Posté par Jma, 24 mai 2009 à 21:58
  • Magnifique portrait de cette empuse. Je n'en ai vu qu'une seule fois, il faut dire qu'en Picardie il n'y en a pas. On a déjà des mantes ce n'est déjà pas si mal. Bon début de semaine.

    Posté par Bruno, 25 mai 2009 à 07:05
  • Superbes images et très joli texte!

    Posté par Coralie, 25 mai 2009 à 14:49
  • Vous aviez déjà fait un joli post sur ces êtres de la nature, à la fois princes et elfes de votre jardin, et depuis je rêve d'en croiser sur mon chemin!

    Posté par Manuka, 25 mai 2009 à 17:22
  • Bonjour damoiselle,

    Diantre qu'il fait déjà chaud dans cet appartement qui ne suffit plus à me protéger de cet astre auquel je m'habitue après l'avoir détesté pendant tant d'années. C'est à grosses gouttes que j'ai monté les trois étages de l'immeuble, une platine vinyle sous le bras gauche et mon trousseau de clés dans la main droite. Encore une platine oui. Encore une qui ne fonctionne pas. Mais quand aurai-je le plaisir enfin d'écouter ma petite collection de disques noirs à l'aide d'un appareil qui marche et surtout qui reproduit chaque note à la perfection. Je crois que ce ne sera pas pour aujourd'hui et qu'il va falloir que je patiente encore et encore. Pas grave.
    Le plus important je crois est de filer vite vers la salle de bain afin de me laver de cette poussière de papier qui ne s'insinue pas que dans mes bronches mais aime aussi et surtout se lover au coeur de chacun des plis de ma peau.

    Bon courage pour cette journée qui va te voir faire quelques heures de routes. Des heures qui te verront loin de ta passion première : La photographie

    Gros bisous.

    Posté par Uni_Vert, 26 mai 2009 à 07:24
  • Majestueux et tellement bien mis en valeur par ton texte !
    Encore Bravo !

    Posté par Cécile, 26 mai 2009 à 17:07
  • o.o Ses antennes sont abimées ?

    -----

    Tu as un réel talent pour la photographie, ton travail est remarquable.
    Félicitations.

    Posté par Subv3rSåL, 26 mai 2009 à 22:43
  • Superbes photos ! Bien mise en valeur !

    Posté par manudu84, 27 mai 2009 à 06:27
  • Question pour un crampon

    Question anatomie...
    ...
    ...
    Êtes-vous prêts?

    Oui.
    Oui.

    Top !

    Femme à responsabilités, j'aime donner du mal à ceux que je dirige. Mon physique ingrat, mélange d' autruche surmontée d'une paire de cuisses de grenouille pousse les gens à voir en moi un vilain petit canard. Trop absorbée par les priorités qui sont les miennes, je ne m'offre jamais de ces moment importants que beaucoup d'autres femmes s'octroient et qui en voient d'autres leur donner une seconde jeunesse. Rides, points noirs, excès de sébum font partie de mon quotidien. La surcharge pondérale à laquelle je dois faire face à chaque instant n'arrange rien. Et que dire de la mauvaise haleine dont je fais preuve et qui mène mes congénères à me fuir. Mariée à un homme apprécié de tous, je m'amuse à l'humilier en l'envoyant travailler vêtu de culottes en dentelle et de souliers vernis. Aigrie au point de partager avec ceux que j'estime être de serviles employés, je tape sur les plus faibles à grand renfort de mots assassins qui me permettent quand vient le soir, et que ma vie professionnelle de merde a laissé la place à ma vie privée de merde, de laisser quelques doigts susurrer des mots doux au coeur de quelques plis cachés et intimes.

    Je suis...Je suis...

    Pas de réponse?

    C'était pourtant très facile.

    Réponse la semaine prochaine.

    Posté par Lujien Pelers, 27 mai 2009 à 10:42
  • Trop facile !

    Posté par Annick, 27 mai 2009 à 13:33
  • Ah bon, Annick ? Toi aussi tu la connais ?

    Posté par Anna, 27 mai 2009 à 16:54
  • Qui ne la connait pas ?

    Posté par Annick, 27 mai 2009 à 20:09
  • NUE PROPRIÉTÉ

    Réalisateur : Joachim Lafosse
    Année : 2006
    Origines : France
    Genre : Drame
    Durée : 1H30
    Acteurs Principaux : Isabelle Huppert, Jérémie Renier, Yannick Renier, etc...
    Note : 4/5


    Oeuvre profondément tragique et ancrée au coeur de notre temps, le film de Joachim Lafosse fait preuve d'une force, d'une conviction et d'un réalisme qui confinent au sublime. A travers ce drame psychologique rural, on assiste impuissants à l'explosion imminente d'une famille dont les rapports mère-fils ressemblent avant tout à ceux que deux jumeaux entretiendraient normalement avec une amie alors que le père est absent. Des liens si forts qu'il semblent parfois ambigus, voire gênants. Du moins le temps de faire connaissance avec chacun des personnages. Les parents divorcés, les deux fils couvent sous un apparent bien être une révolte qui bientôt va apparaître en plein jour lorsque la mère avouera désirer vendre la demeure familiale au profit d'un projet personnel. Une fuite qui secrètement lui permettrait d'échapper au rôle qu'elle tient depuis quinze, celui de mère. Thierry est proche de son père Luc plus que de sa mère Pascale alors que son frère François semble encore éprouver le désir d'être couvé par sa mère. Alors bien sûr, quand éclate la colère de Thierry qui ne supporte pas l'insouciance et le détachement de sa mère, les liens profonds qui liaient les deux jumeaux se déchirent et transforment leurs fratricides rapports en disputes et bagarres quotidiennes.

    Isabelle Huppert, qui une fois de plus interprète un rôle dramatique, est impeccable, juste et touchante. Elle livre une véritable performance dans l'interprétation de cette femme fragile dépassée par les événements et qui préfère se réfugier dans les bras de son amant plutôt que d'avoir à faire face à la violence toujours plus présente de son fils Thierry. Un Thierry magnifié par l'interprétation du talentueux Jérémie Regnier. Un personnage que l'on aime et que l'on hait selon que l'on choisisse de se rallier à la cause de la mère ou du fils désemparé. Difficile d'en vouloir à une Isabelle Huppert-Pascale éprise de liberté après quinze années de " sacrifice " même si elle donne parfois l'image d'une mère qui désavoue son rôle, préférant batifoler avec son amant Jan ( l'épatant Kris Cuppens ). Difficile aussi d'accepter les propos parfois très durs d' un Thierry à qui il arrive d'outrepasser son rôle de fils. On retrouve d'ailleurs mais d'une manière beaucoup moins plaisante ce qui faisait la force de leurs rapports avant le drame. Cette absence de barrières qui leur permettait de tout se dire, de tout oser. Aujourd'hui, c'est le revers de la médaille qui est mis à l'épreuve et l'on assiste alors à la disparition du symbole de la mère.

    Un peu en retrait mais tout aussi talentueux que Jérémie, Yannick Renier ( son frère dans le film ET dans la vie ) assure un rôle bien plus posé que celui de son frère et peut même sembler parfois anecdotique au regard des situations générées par le conflit permanent entre Pascale et Thierry. Comme une soupape, il permet toutefois de tempérer une situation pourtant inextricable et surtout permet de créer le rapport de force entre lui et son frère. Plus proche de sa mère, est-ce par hasard si toutefois cette dernière a le regard posé le plus souvent sur son fils Thierry plutôt que sur François? Peut-être peut-on déjà sentir alors le duel qui va opposer bientôt la mère et le fils. Comme si dans les regards on pouvait deviner la crainte eventuelle de Pascale pou Thierry.

    Posté par Lujien Pelers, 27 mai 2009 à 20:48
  • Merci Lolo ! Je ne vais même pas avoir besoin d'aller chercher sur Google !

    Bisouilles plopeuses.

    (A toi aussi p'tite bulle de soda)

    Posté par Annick, 28 mai 2009 à 08:32
  • Volets bleus

    C'est ok pour les volets bleus !

    Posté par Annick, 28 mai 2009 à 11:19
  • Belle réussite tes photos
    Bonne soirée

    Posté par Mikael, 28 mai 2009 à 20:48
  • Punition !

    Je vois que madame ne profite pas de sa période de convalescence pour donner jour à un nouvel article.

    Donc !
    Sentence !

    Bisous secs

    Ps: en cas d'effort de ta part, je ferai le nécessaire afin de réhydrater les bisous

    Posté par Lujien Pelers, 29 mai 2009 à 07:22
  • Alors comme ça Lujien tu vas raconter partout que je suis une "voyeuse" et que je passe mon temps à lire tous les commentaires qui sont déposés ici.

    Lol... en fais tu de même ? car ce commentaire est pour toi.. pour t'inviter à aller voir une photo que j'ai prise il y a environ un mois en ne pensant qu'à toi (que veux tu.. une fois que l'on t'a rencontré on ne peut plus t'oublier) photo que je viens de dévoiler à la face du monde )

    Bisouilles plopeuses.

    Bises à ma p'tite bulle de soda et à sa voisine la bretonne du sud !

    Posté par Annick, 30 mai 2009 à 13:37
  • merveille

    En effet c'est presque un regard humain ou d'un être d'une autre planète, un regard étonné.
    Mes félicitations et mes remerciements: quand je viens te voir c'est toujours des découvertes fantastiques!

    Posté par Marie, 01 juin 2009 à 18:52
  • Constant : le Pirate ne lit pas tous les commentaires !
    Il n'est pas venu voir ce que je lui avais consacré.

    Résultat du match :
    P'tit Brin : 1 / Le pirate : 0

    Naméo !

    Posté par Annick, 02 juin 2009 à 08:35
  • Merci de nous faire découvrir ces merveilles !
    Ces magnifiques photos sont un vrai régal pour nos mirettes. Bravo !

    Posté par sicotin, 22 juin 2009 à 11:39
  • MAGNIFIQUE j'adore c'est vraiment un etre venu d'ailleurs

    Posté par rere, 28 août 2009 à 20:28
  • J'ai enfin rencontré cet insecte fabuleux... Une femelle, juvénile... dont la vélocité m'a étonnée... Je fais un lien entre mon message et des merveilleuses légendes...

    Posté par Foise, 16 septembre 2009 à 08:45
  • On dirait une créature tout droit venue de l'espace !

    Posté par v4ly, 14 mai 2010 à 15:29

Poster un commentaire